28 août 2016

Chroniques du tueur de roi, tome 1 - Le Nom du Vent





         Au nord de Venise, sur l'île de Murano, célèbre dans le monde entier pour ses maîtres verriers, un mystérieux souffleur fit une nuit le bonheur d'un enfant en lui offrant un cadeau extraordinaire : une bulle de rêve. Dès lors, tous les enfants de l'île réclamèrent des rêves merveilleux. 
Mais qui était donc ce souffleur magicien ?






          Ajouté a ma liste de l'ABC challenge spécial imaginaire, il a finalement été élu pour le challenge Choisir la prochaine lecture de sa PAL par Julie27. Je ne peux que l'en remercier parce que je suis tombée sous le charme de cette voix de conteur, celle de Kvothe, le tueur de dragon.

Je dois pourtant avouer que le début démarrait mal. Assis dans une taverne, on assistait à des échanges entre personnages dont on ne comprenait rien. De même, un blessé intervient pour jeter l'effroi sur l'assemblée, évoquant démons et autres Creatures. Certaines réactions nous interrogent sur la véracité des propos, nous prodiguant l'impression de pénétrer dans le folklore plus que dans une certaine réalité. Bref, ça partait mal, je me sentais pas emballée par ces demi-longueurs et cette entrée en matière. C'est probablement pour ça que je fus autant conquise par la suite.
Le temps se divise en deux mouvements : le présent et le passé. Si le premier sert de moments creux, d'intervalles dans le récit, ce n'est que pour mieux faire rebondir la magie du passé de Kvothe. Car oui, si vous ne l'avez pas encore compris par le résumé, ce livre retrace la vie d'un personnage a la vie multiple, unique. Ne vous attendez pas a de l'épique, c'est davantage autobiographique mais fortement bien tourné. Déjà, le conteur sait ménager son histoire pour susciter la tension, le suspens, en somme toutes les émotions possibles et imaginables. Et puis le vocabulaire est choisi avec soin, rendant ce récit plus soutenu encore par son niveau de maturité.
Je ne vous parlerai pas de la fin si ce n'est pour dire une chose : vivement que je lise le tome deux !

A ce moment-là, vous vous dites "elle a aimé, c'est bon, je me lance !" Eh bien non ! Je le déconseille a tous les novices de la Fantasy, déjà. Je l'ai insinué, c'est poussé, autant par le fond que par la forme, et tous ne s'épanouiront pas a cette lecture. De plus, si y'a des appréhensions, dj suspens, de l'action au fil du récit, les passages creux sont également de mise et vous risquez de vous embourber dans votre lecture. Ce premier tome est un trésor qui doit se lire avec lenteur et délectation, et certains devront s'accrocher pour en voir le bout… vous ne pourrez pas dire que je n'ai pas prévenu !

Comme dans toute Fantasy qui se respecte, les personnages sont foules et évidemment bien employés.
Kvothe, d'abord, est très étrange a cause du parallèle passe et présent. Nous l'étudions sur feux plans différents : le premier impulsif et extraverti, le deuxième plus grognon et réservé. Naturellement, cela nous donne envie de savoir comment il en est arrivé là. D'un tempérament franc et honnête, il n'a pas du tout sa langue de sa poche, ce qui le place bien souvent dans des situations précaires. Les événements terribles qu'il a vécu dans son enfance tendent a le rendre attachant, ce que son caractère finit par faire.
Roanne, ou Denna, semble quant a elle très capricieuse. Certes, elle n'a pas connu une enfance facile non plus, mais je trouve qu'elle se laisse trop aller vers la facilité à l'inverse de Kvothe. Impulsive et libertine, elle est difficile a attraper et passe facilement entre les mailles du filet. Toutefois, si elle m'a laissé indifférente, elle n'a gâché en rien ma lecture (et je l'en remercie ^^).
Que dire de Bast et Chroniqueur, les deux privilégiés du récit de Kvothe. Le premier me semble trop candide et l'autre crédule mais ils détonent dans le récit et lui confèrent une note plus légère. Et pis ils sont attachants a souhait malgré leur caractère et leur petite rixe.
Évoquer tous les autres personnages seraient bien trop long, raison pouf laquelle je ne le ferai pas. Cependant je ne les oublie pas, que ce soit Ben, les Edemah ruh, les Maîtres, etc. Ils tendent tous à donner de la profondeur a l'imagination de l'auteur et donner ainsi un livre magique  au lecteur. Et ca l'est, magique.

Quant a la plume, elle est peut-être un peu trop neutre su gout de certain, personnellement je l'ai trouvé posée, en harmonie totale avec le récit.

     En conclusion, le Nom du Vent est un premier tome plus que prometteur, idéal pour les adeptes d'une Fantasy plus poussée. Les personnages sont cohérents, tant dans leur personnalité qu'avec leur environnement. L'univers est bien écrit, bien maîtrisé et le parallèle entre passé et présent amène des questions sur le parcours de Kvothe pour en arriver là. De l'humour et de l'épique dans une histoire pleine de richesses, ce tome est fait pour vous si vous aimez la Fantasy détonante ! Un coup de cœur indéniable !


19/20



Les autres titres de la saga :
Hors série - La Musique du Silence
1. Le Nom du Vent
2. La Peur du Sage, partie 1
3. La Peur du Sage, partie 2
- saga en cours -


6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas, mais ça a l'air plutôt pas mal ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. On m'a déjà conseillé ce premier tome, mais ton avis me donne encore plus envie de sauter le pas. Le fait de devoir redoubler d'effort pour cette lecture m'intrigue, tout autant que l'univers et les personnages que j'ai hâte de découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller vivement, ce fut tout simplement une lecture génialissime !

      Supprimer
  3. Salut Mana ! J'entends parler de cette série depuis sa sortie et depuis tout ce temps je me promets de me mettre à sa lecture... mais bon, il y tellement de livres à lire, etc. Je n'ai toujours pas réussi à trouver le temps de me lancer au final, d'autant plus que c'est une lecture qui a l'air de demander du temps. Bref, le bon moment viendra :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors oui, avec ces 700 pages et quelques (on n'approche pas loin des 800, faut l'avouer), ce pavé demande du temps et de la concentration. Mais une fois bien dedans, c'est tellement bon que ça en devient difficile de le lâcher ! Je ne peux que te le conseiller vivement, à lire d'urgence ! ;)

      Supprimer