28 août 2016

Révolte sur la lune





         Manuel Garcia O'Kelly (Mannie pour les intimes) est né sur la Lune : la colonie pénitentiaire où la Terre envoie les criminels, y compris les contestataires politiques. Il n'y a donc que deux catégories d'habitants : les bagnards et les descendants de bagnards comme Mannie. Il est libre, mais il ne pourra jamais aller sur Terre : il ne supporterait pas la gravité. Comme tous ses compatriotes, il est pris au piège. Et les Terriens s'entendent à les exploiter. Mannie passe ses journées à travailler sur son ordinateur, qui contrôle une bonne partie de l'équipement électronique de la Lune ; mais il rêve de justice. Un jour, il s'aperçoit que son ordinateur est devenu une entité consciente ; il l'appelle Mike et s'emploie à devenir son ami. C'est alors qu'il est impliqué, presque par accident, dans le mouvement révolutionnaire. On consulte Mike, qui prédit la ruine totale de la colonie si l'exploitation continue. La solution s'impose.






         Je tiens à remercier les éditions Livre de Poche et  la plateforme Netgalley pour l'envoi de ce partenariat.

Malheureusement, ce fut un échec total pou un abandon certain. Je reconnais être axée davantage sur la Fantasy mais je sais apprécier de la bonne Science-fiction, pourvu qu'elle soit entraînante. Ce ne fut pas le cas ici.

Qu'on se le dise, je n'ai lu que 100 pages sur les 600 proposées. Mais le style était trop lourd pour que je parvienne à m'en imprégner. Les personnages, pour travailler qu'ils soient, me laissaient comportement indifférente. Pour tout vous dire, je ne me souviens même pas du nom du protagoniste.

De plus, je trouve que nous sommes catapultés trop rapidement sur le sujet de la révolte. Nous n'avons pas pu prendre le temps de nous habituer à l'univers, l'ambiance, le système, que déjà les ennuis s'installent. Trop d'empressement laisse le lecteur sur le carreau…

En conclusion, c'est une chronique courte mais l'avis est sans appel, rien ne me convenait dans ce livre (et je m'en excuse auprès des éditions). Trop d'empressement et d'indifférence. Les personnages ont beau être bien travaillés, cela n'a pas suffi pour me convaincre. Je suppose que les adeptes de la Science-fiction s'y retrouveront quand même mais je le déconseille à tout novice du genre.


07/20



2 commentaires:

  1. Moi qui pensais peut être m'y attarder, je vais passer mon chemin je pense :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que mon avis, et je ne suis pas une graaaande adepte de la SF ^^ Si tu es un habitué, ça passera peut-être mieux ;)

      Supprimer