28 août 2016

Les fils d'Odin





Berlin, début 1945. Au cœur d’une ville dévastée, Richard Oppenheimer, juif et ancien commissaire, vit dans la peur de faire partie des tout derniers déportés. Aidé par son amie Hilde, fervente opposante au régime, il mène une existence dans l’ombre. La situation s’aggrave brusquement lorsque Hilde est accusée d’avoir tué son ex-mari, membre des SS impliqué dans les atroces expériences humaines menées à Auschwitz.

Avec une broche portant un sigle runique comme seul indice, Oppenheimer se lance dans une enquête risquée pour démasquer le vrai coupable. Ses recherches le mènent à un mystérieux culte germanique qui n’a qu’un seul objectif : assurer la suprématie de la race aryenne…






          Je tiens d’abord à remercier la plateforme NetGalley et les éditions Kero pour ce partenariat.

       En réalité, je me suis rendue compte après coup que c'était le tome 2 d'une série et j'avais peur d'être perdue. Ca n'a pas manqué mais je vais tout de même faire une chronique sur ce que j'ai compris.

Ce second tome est la continuité du premier, repartant probablement de la où l'intrigue s'était arrêtée. On retrouve donc des personnages connus auparavant, ce qui a surement procure un sentiment de familiarité et de bonnes retrouvailles.
Pourtant, je ne fus pas totalement perdue par tout cet inconnu. En effet, l'enquête suit les pas et les personnages de la Seconde Guerre mondiale donc si vous connaissez les grandes lignes et dates, il est impossible que vous soyez paumés, malgré l'aspect romancé.
Je dois dire que ce livre ne se lit pas forcement tout seul. Si la plume est sans complexe, le récit de jalonne de nombreux points historiques qui prennent le pas sur l'enquête en elle-même. Je ne dis pas, j'ai personnellement apprécié ce contexte historique, mais je fus déçue de voir que l'intrigue ne commence réellement qu'au quart dépassé du livre.

Mais malgré l'intérêt indéniable de l'œuvre, je n'ai pas su aller jusqu’à la fin. Trop de lenteurs, je n'étais pas dans l'état d'esprit pour un tel livre. En revanche, les fans de polar sur fond de guerre, n'hésitez pas, ce livre est pour vous, avec une érudition magistrale !

      En conclusion, ce livre est excellent sur le fond mais propose une forme un peu trop lente qui ne m'a pas convenu. Je ne dis pas que je ne me replongerai pas dedans un jour car l'ambiance était excellente et l'intérêt certain.


11/20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire