2 déc. 2017

Le mystère du gang masqué



            Mick et Randy ont trouvé un passage secret menant à d'anciens studios de cinéma à l'abandon. Plateaux de tournage, vieilles caméras, costumes et accessoires : c'est le terrain de jeu rêvé pour les deux amis. Sauf qu'ils ne sont pas seuls dans le bâtiment... et qu'ils courent un réel danger !


     Je tiens tout d'abord à remercier la plateforme NetGalley et les éditions Robert Laffont pour ce partenariat.

Je dois dire que j'étais enchantée de pouvoir lire mon premier Ken Follett, auteur de renom notamment dans le genre historique. Il lui arrive toutefois d'écrire pour la jeunesse, ce qui est le cas ici avec cette nouvelle parution en France.

Le mystère du gang masqué relate l'histoire de deux jeunes garçons qui vont dépasser leurs premières mauvaises impressions pour devenir amis. Cette amitié va se sceller par les aventures et expériences qu'ils partagent, comme celle de visiter de nuits les studios de production installés derrière le quartier de Mick, l'un des deux enfants. En parallèle, nous apprenons que la famille de ce dernier va être expulsée, tous les quartiers allant être réaménagés. Et cette bande de malfrats, le gang masqué, qui sévit sans que la police parvienne à arrêter les voleurs…
Voila un gros résumé de ce qui nous attend dans ce petit livre d'une centaine de pages. Et le premier problème se pose déjà : beaucoup d'idées contenues sur un nombre restreint de pages. De ce fait, les éléments s'enchaînent vite, trop vite même, et je dois dire que le rythme effréné conviendra à un jeune public mais pas à un lecteur plus mature. La rapidité chasse en effet la cohérence et le réalisme de l'intrigue, les actions s'enchaînent sans qu'on ait le temps d'assimiler certains indices ou détails, voire de réfléchir à quelques hypothèses sur la manière dont tout cela va bien pouvoir se résoudre.
Toutefois le rythme est également un gros point fort de cette intrigue. Les pages se tournent toutes seules et on termine le livre plus rapidement encore que ce que l'on pensait.
La fin m'a légèrement déçue. Nos jeunes personnages résolvent l'affaire en quelques heures seulement quand la police n'y parvient pas en plusieurs semaines. Et puis les indices sont vraiment légers, cela donne l'impression que nos héros sont des génies, des adolescents aux capacités de réflexion hors du commun, alors qu'ils n'étaient pas présentés ainsi en début d'intrigue.
Bref, je suis ressortie de cette lecture avec un sentiment de confusion assez désagréable.

En rapport avec l'épaisseur de l'ouvrage, le lecteur n'a pas réellement le temps de s'attacher aux personnages. Ces derniers ne sont pas nombreux. Hormis les deux protagonistes, nous voyons rapidement la mère, les méchants et un monsieur au travail des deux garçons. Quant à eux, Mick est présenté comme le cerveau de l'intrigue, celui qui réfléchit le plus à la procédure à suivre quand Randy incarne davantage l'action et la témérité. Ils furent sympathiques à suivre mais cela ne dépasse pas ce stade de relation entre lecteur et personnages.
        
La plume est légère à lire, idéale pour un jeune public. Elle contribue à rendre la lecture fluide et entraînante, ce qui est un bon point pour tout jeune lecteur qui se lancerait dans un récit plus mature.


     Si je ne ressors pas comblée de cette lecture, je ne la conçois pas non plus comme un échec. Le mystère du gang masqué remplit son office en mêlant efficacité et légèreté, deux points forts qui raviront les plus jeunes. Les personnages ne sont pas suffisamment soignés selon moi, mais peut-être conviendront-ils à des enfants. Je ne m'arrêterai pas sur ce semi échec et je poursuivrai ma découverte des œuvres de Follett avec plaisir.


13/20



2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé mais je l'ai vraiment trouvé trop court, dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord avec toi, ça manquait de développement !

      Supprimer