6 juin 2017

The Paper Magician, tome 2 - The Glass Magician



           C'est le cœur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l'école Tagis Praff, elle se voit contrainte d'embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu’elle sera liée au papier, matériau qu’elle dédaigne, elle sait que c'est pour le restant de sa vie.

Dès le début de son apprentissage chez l'excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveilleux qu'elle ne soupçonnait pas : animer des créatures de papier, donner vie à des récits grâce aux images qui les illustrent, prédire l'avenir… Mais son bonheur se ternit quand elle se trouve confrontée aux dangers de la magie interdite.


   Je tiens tout d’abord à remercier la plateforme NetGalley et les éditions AmazonCrossing pour ce partenariat.

       Je fus surprise de voir que je me souvenais plus ou moins du premier tome. Il faut dire que je l’ai lu y’a de cela pas très longtemps, toutefois c’est rare que je me souvienne d’une lecture avec autant de détails. Un bon point, déjà, qui prend de l’importance quand l’auteur insère peu de rappels quant à l’intrigue du premier tome. Une allusion sur le fil rouge de l’intrigue, sur un détail quant aux sentiments de Ceony pour le Mg Thane, rien de plus. Et encore, il faut attendre que l’intrigue de ce second tome soit bien lancée pour obtenir ces rappels. Je conseille donc d’avoir l’intrigue du premier tome fraîchement en mémoire, d’autant que les deux sont liées dans une certaine mesure.

       Ceony reprend donc la suite de ses études aux côtés du Mg Thane, plus autoritaire et discret que jamais. La jeune fille a pour but d’obtenir son diplôme dans deux ans, et ne chôme pas pour y arriver, bien que son apprentissage semble – de nos yeux de lecteur – encore coincé à la base de cette forme de magie. Pour rappel pour les plus distraits, Ceony apprend à maîtriser l’art du pliage afin de contrôler le papier. Ca peut paraître enfantin et inoffensif, mais Mg Emery Thane nous surprend à plusieurs reprises avec des sorts d’allures banaux qui s’avèrent très… utiles.
       Perdue au milieu de sa scolarité et de ses sentiments révélés dans le précédent tome, Ceony pourrait enfin couler une vie paisible, si les amis de Lira la laissaient tranquille. Désireux de sauver et venger l’Exciceuse, deux hommes vont se mettre en tête de coincer la jeune fille dans le but d’arracher ses secrets, et sûrement de la tuer ensuite. De cavalcades en rebondissements, l’auteure va nous livrer une intrigue mouvementée où les certitudes s’effondrent. Pas un seul instant d’ennui, tout se lit et se dévore à une allure folle, effet accentué par le nombre de pages assez minimal.
       La fin viendrait presque trop rapidement. Tout se règle à une allure folle, même si cela ne discrédite en rien le réalisme et la cohérence de l’ensemble.

       Je ne saurai conseiller ce livre à un trop jeune public. L’action se voit pimentée de quelques scènes violentes qui choqueraient probablement des enfants. Ce tome se compose même de quelques morts dont une qui m’a vraiment surprise, c’est là qu’on se rend compte de la maturité du récit, où même les plus gentils ne sont pas épargnés.

       Les personnages sont fidèles à eux-mêmes. On retrouve une Ceony motivée et téméraire, un peu agaçante aussi. Je ne comprends pas pourquoi elle éprouve ce besoin de se foutre dans des situations compliquées alors que c’est facile de deviner qu’elle ne fait pas le poids. Si on met ce défaut de côté, j’ai pris plaisir à la retrouver, tout autant que le Mg Thane, toujours aussi renfermé, discret, et finalement…
       J’ai également apprécié les méchants. Y’en a deux et assez différents. L’un ne voit et pense que par le mal, l’autre a un but tout autre et se voit ainsi doté d’un caractère un peu moins radical. Cela permet ainsi de nuancer le degré de méchanceté, et on évite le côté stéréotype de la chose.

       Le style d’écriture est également agréable, je n’avais pas oublié sa légère froideur dans le précédent tome, si bien que je m’y étais préparée et ça m’a moins gêné qu’à ma découverte du premier tome.



       Un excellent second tome, encore meilleur que le premier même si l’originalité de l’intrigue est plus trouble ici. Les personnages divulguent une émotion toujours aussi puissante et l’action se savoure du début à la fin. Il me manque toujours un petit frisson pour atteindre le coup de cœur, ça restera toutefois une lecture excellente. Je signe pour une suite !


18/20




Les autres titres de la saga :
2. The Glass Magician
- saga en cours -


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire