23 mai 2018

Le noir est ma couleur, tome 1 - Le pari




       Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari, il a décidé de la séduire.
Normalement, Manon n'aurait jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire.

Manon acceptera-t-elle qu'il entre par effraction dans son univers ?

Deux destins liés malgré les apparences...


Je tiens tout d’abord à remercier la plateforme NetGalley et les éditions Rageot pour ce partenariat.

Pourquoi ce livre ? J’avais cette saga dans le collimateur depuis la sortie du premier tome dans sa première édition. Etant de la jeunesse, je ne tenais pas particulièrement à acheter, moi qui souhaite une bibliothèque personnelle plus mature. Alors quand j’ai trouvé la réédition du premier tome sur NetGalley, je n’ai pas hésité longtemps !

Pour commencer fort, le récit nous est rapporté par une alternance de point de vue des deux protagonistes, Manon et Alexandre. Chaque chapitre débute par la reprise de ce qui précède afin qu’on ait la vision des deux personnages sur une action, une révélation ou autre, créant du rythme et une proximité avec les deux concernés.

Pourtant je n’ai jamais réellement réussi à accrocher. Tout est trop facile dans ce premier tome. J’ai conscience que c’est un tome introductif destiné à la jeunesse mais j’ai trouvé que l’ensemble manquait de profondeur. Pire, le scénario est similaire à la dernière saga d’Olivier Gay, La Magie de Paris, et je suis déçue de me rendre compte que l’auteur manque de renouvellement.

Hormis cela, le livre est très rapide à lire, pour ne pas dire qu’il se dévore en deux-trois jours. Entre action et rebondissements, l’intrigue offre un rythme certain et je suis bien contente d’avoir eu cette lecture détente.
La magie développée est également très sympathique. Les couleurs, enjeux de cette forme de magie, impactent un aspect du corps. Par exemple, le violent modifie la psyché quand le rouge emblématise le feu, donc l’énergie. Je trouve dommage que toutes les couleurs n’aient pas été utilisées mais je devine que ce sera le cas dans les prochains tomes – du moins je l’espère – et je lirai probablement la suite ne serait-ce que pour cet aspect.

Les protagonistes sont attachants même s’ils sont légèrement caricaturaux. Manon incarne la petite fille modèle malgré le secret qu’elle est contrainte de cacher au quotidien. Sa double vie ne la gêne en rien, malgré la charge de travail que ses études de magie nécessitent. A l’inverse, Alexandre est le parfait bad boy, du genre à se faire battre par son père et a traîné dans les bars ou sur les tables de poker malgré son jeune âge. Tout les oppose et pourtant ils vont finir par se rapprocher...
Les autres personnages sont secondaires voire tertiaires. Quelques amis, des parents, mais aucun caractère véritablement développé. Cela donne l’impression que l’auteur survole son intrigue en se concentrant sur le principal et que l’univers n’est pas suffisamment approfondi. C’est en parti pour cela que je ressors plutôt mitigée de cette lecture.

La plume est en revanche très sympathique. Simple et accrocheuse, elle nous fait aller du début à la fin sans aucun accroc, dans une vitesse folle bienvenue pour un premier tome ayant autant de lacunes.




     Le premier tome n’est pas aussi prometteur que je le pensais. L’univers comme les personnages ne sont pas suffisamment approfondis. L’intrigue donne en revanche du rythme, portée par une plume entraînante et simple. Le gros point fort repose sur le système de magie présenté, pourtant cela ne suffit pas à lui seul pour remonter mon impression mitigée. Je lirai peut-être la suite un jour mais c’est loin d’être une priorité…



10/20




Les autres titres de la saga :
1. Le pari
2. La menace
3. La riposte
4. L'évasion
5. Le piège
- saga terminée -


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire