27 juin 2018

Les Eveilleurs, tome 1 - Salicande




       Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d’accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d’aventures. Des aventures comme celles qu’elle lit dans les livres de la tour interdite où s’est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celle que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n’arrivent jamais aux filles. L’avenir va lui montrer qu’elle ne peut pas se tromper davantage...



Pourquoi ce livre ? Choisi par un membre sur le challenge Choisir la prochaine lecture de la PAL que j’organise sur Livraddict, je redoutais cette saga et finalement ce n’est pas passé.

Salicande, c’est le nom d’un royaume clos. Il est ancré dans notre univers mais ne souhaite aucun contact avec les pays extérieurs dans le but de protéger le peuple de la bêtise des autres. Cela inclut de ne pas toucher à la technologie.

Je pense avant tout que j’en attendais beaucoup. Les échos que j’avais eus autour de cette saga jeunesse étaient excellents, de fait j’ai placé la barre trop haute et ce fut une dégringolade de déceptions…

L’univers n’est pas suffisamment décrit. On ne peut pas visualiser clairement l’environnement dans lequel les personnages évoluent, de fait je n’arrivais pas à me sentir concernée par l’intrigue (aheum).
Aheum, parce qu’il n’y a pas d’intrigue. On sent que ça vient progressivement à partir des 20% mais arrivée au 30%, rien de concret ne s’est encore produit et j’avais l’impression de m’enliser dans des sables mouvants. Juste des petites fées en forme de lucioles qui flottent autour de l’héroïne, c’est un peu maigre pour attirer mon attention.

Par ailleurs, je n’ai jamais réellement réussi à m’attacher aux personnages (dont j’ai oublié le prénom deux semaines après ma lecture, pour vous dire…). Ils étaient trop lisses, trop neutres. L’héroïne m’agaçait avec ses entêtements et autres enfantillages quand son frère, bien plus mature, manquait justement de comportement enfantin alors qu’il est âgé d’une dizaine d’années. Pour des faux jumeaux, les oppositions étaient trop marquantes pour ne pas donner l’impression d’un cliché.

La plume m’a également paru froide, sans saveur.



           Deux semaines après ma lecture, je m’aperçois que je ne me souviens plus de grand chose, que ce soit sur l’intrigue, les personnages ou la plume. C’est assez triste à dire, et je regrette vraiment pour l’autrice. Dans l’ensemble, tout m’a semblé froid et distant, rien de percutant ou d’accrocheur, aucun fil permettant d’aiguiser notre curiosité. Une déception pour un abandon, voilà qui ne m’était pas arrivé depuis quelques temps en jeunesse.






Les autres titres de la saga :
1. Salicande
2. Ailleurs
3. L'alliance
4. Le passage
- saga terminée -




2 commentaires:

  1. J'ai découvert cette saga il y a plusieurs années et j'avais eu envie de découvrir tous les tomes. Globalement j'ai été assez déçue, l'histoire semble parfois assez décousue. En plus, la saga n'est pas finie il reste le tome 5, intitulé "Le Nomadstère" qui n'est jamais sorti, de quoi me frustrer encore plus (je ne comprends pas comment une saga de 4 tomes déjà édités chez une grande maison d'édition peut être laissée à l'abandon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le manque de profit, tout simplement. Les jeunes lecteurs lisent les débuts de saga mais leur mentalité changent et le degré de difficultés de leurs lectures aussi. Comme quoi, l'abandon pur et simple de l'éditeur indique à quel point cette saga n'a pas réussi à conquérir le coeur de tous. C'est dommage, y'a du potentiel mais rien pour le faire grandir... Bref, je suis contente que tu partages mon opinion. Je te trouve même méritante de ne pas t'être arrêtée au premier tome !

      Supprimer