14 juin 2015

Contes des Royaumes, tome 1 - Poison






Synopsis :

            Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...



Mon avis :

            N’étant pas une férue des contes de fées, ce livre est tombé dans ma pile à lire en tant que cadeau d’une amie qui trouvait que je ne lis pas assez de légèretés. Il est vrai que j’ai du mal à m’accrocher à ce genre de récits, pourtant je me suis efforcée à le lire jusqu’au dernier mot.

            L’œuvre commence plutôt bien. Sarah Pinborough pose les bases dés le premier chapitre en rappelant que le roi part en guerre, en insérant des détails pour un public plus averti sur sa dernière nuit avec la reine. Le lecteur comprend d’emblée dans quel genre de récit il est tombe, et peut dés à présent savoir si ce dernier va lui plaire ou pas. En effet, l’intégralité de ce premier tome ne sera qu’un mélange de rappel du célèbre conte de Blanche Neige doublé d’une réécriture plus mature. L’idée m’a semblé à première vue intéressante et j’ai accroché pendant les cents premières pages. Or, finalement, ce fut presque une torture à terminer.

            Malgré un suivi plus ou moins correct du conte et la réécriture intéressante, il apparaît un manque flagrant d’action qui se fait sentir bien avant la fin du livre. Certes, il ne faut pas oublier que nous restons dans l’esprit d’un conte, la morale est plus primordiale que le récit en lui-même. Or, dans mon esprit, quitte à être dans une réécriture, autant pousser le culot en insufflant plus d’épopée ou autre. Une petite bataille à la fin n’aurait pas été de trop, par exemple.

            Les personnages sont pour la plupart sans surprise et par conséquent sans saveur. On retrouve une Blanche Neige plus belle et plaisante que la nature le permettrait, accompagnée des sept nains dont l’identité rappelle leur personnalité propre. Seule la reine est pleine de surprise car, bien que méchante, elle révèle une personnalité plus complexe et nuancée, elle qui ressent le doute et le regret. Elle nous apparaît là moins méchante, plus humaine.

            Il faut aussi apprécier l’humour, quelque peu sadique, qui rehausse de couleurs le texte.
            Malheureusement, ce sont de bien piètres arguments face à l’ennui ressenti au cours de la lecture. Peut-être lirai-je les deux tomes suivants si je les trouve gratuitement dans une bibliothèque, mais je ne ferai pas plus d’effort pour les lire.


            En conclusion, un premier tome intéressant par son idée de réécriture, mais qui n’est pas allé au fond des choses selon moi. Les personnages sont ternes, le manque d’action n’enchante pas à termine la lecture. Une déception pour moi.




Les autres titres de la saga :
1. Poison
2. Charme

- saga terminée -

Aucun commentaire:

Publier un commentaire