11 nov. 2015

Zombillénium, tome 1 - Gretchen



Synopsis :

            Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...


Mon avis :
           
            N’étant pas une totale (pour ne pas dire « pas du tout ») une férue des bandes dessinées, c’est presque par dépit que celle-ci ait atterri dans mes mains, le voyant énormément dans les communautés littéraires, j’ai décidé d’y laisser ma curiosité.

            J’ai bien aimé l’entrée en matière des personnages. Ces monstres sont humanisés au possible, et on le voit dés les premières planches avec la dépression d’Aton. Dans une société où chacun a sa place, la réaction des uns et les institutions que les autres composent forment vraiment un ensemble cohérent et accrocheur.
            Cependant, j’ai trouvé l’intrigue assez plate, creuse. Je conçois que ce soit un premier tome, par conséquent il pose les bases de l’intrigue. Seulement, il aurait fallu accentuer cet aspect dans la bande dessinée afin de donner une envie profonde de lire la suite (je dis profonde car l’envie est tout de même bien là !).
            L’humour, heureusement, fait grand étalage dans le récit et rattrape le petit défaut de l’intrigue, il nous entraîne vraiment de fil en aiguille dans les péripéties des personnages et on rit à plusieurs reprises, que ce soit par les boutades ou les situations cocasses.
            La fin et les quelques révélations sur la vie intime et familiale de Gretchen sont, contrairement au reste de l’intrigue, une invitation à s’emparer du second tome pour en apprendre davantage. 

            Sur les personnages en eux-mêmes, il y a peu de choses à dire. J’ai aimé la confrontation entre les diverses créatures fantastiques : vampires, loup-garou, zombies, momies, démons, sorcières… Leur petite communauté forme un lieu attachant et une petite société assez sympathique, où il fait bon vivre.
            On découvre ce monde par le biais d’Aurélien, nouvel employé démoniaque. Innocent et aguicheur, il a la tête de l’emploi. En réalité, le seul personnage avec qui j’ai eu du mal à coller reste Gretchen en elle-même, jeune sorcière au look gothique, assez blasé. Si de l’humour noir se dégage d’elle, cela n’a pas suffi pour que j’accroche à sa personnalité.

            Quant aux dessins, je n’ai pas l’habitude de retrouver ce genre de graphiques dans les bandes dessinées mais, de ce que j’ai compris, ce n’est pas une coutume dans le milieu. Une note originale donc, qui n’est pas désagréable.


            En conclusion, une intrigue plate mais des personnages et un exemple de société accrocheurs, on se plaît à découvrir les péripéties qui nous sont proposées là. L’humour décalée et noire représente également une grande force et les graphismes inhabituels apportent une touche d’originalité. J’ai passé un très bon moment, que je poursuivrai dans le second tome.




Les autres titres de la saga :
1. Gretchen
- saga en cours -

Aucun commentaire:

Publier un commentaire