18 nov. 2015

Les Anges déchus, tome 3 - Silence

Synopsis :

            Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l'image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu'elle a disparu depuis plusieurs mois et qu'elle ne garde aucun souvenir de cette période.
Alors qu'elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l'existence. Parmi eux, l'énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu'il ne veut bien l'admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu'elle s'engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemne.

Mon avis :

            Malgré un début difficile dans sa mise en route, la fin du second tome avait été une invitation à continuer l’aventure auprès de Nora et Patch, ce que je me suis empressée de faire quelques jours après seulement.

            Tout comme le précédent, ce troisième volet m’a laissée un tantinet mitigée. En effet, nous arrivons dans une intrigue où Nora a perdu ses derniers souvenirs, si bien que nous comprenons rapidement qu’elle va devoir réapprendre tout ce qu’elle savait sur le monde fantastique et le conflit entre Néphils et Déchus. De quoi ragaillardir les lecteurs un peu perdus, mais également d’ennuyer ceux qui attendent de l’action. Fort heureusement, les « révélations » pour Nora vont se faire rapidement et par le biais des ailes, si bien que cela ne coupe pas l’intrigue et apporte même des réponses à des interrogations, du genre pourquoi et surtout comment cela son amnésie est-elle intervenue ?
            Si on s’arrête réellement sur le début, nous pouvons également retenir un prologue accrocheur, qui nous renvoie dans le passé, soit trois mois avant le présent de l’intrigue. De quoi mettre l’eau à la bouche et d’attiser l’intérêt des plus curieux. Car, après la lecture de ce prologue, on en vient forcément à se demander pour quelles raisons Patch, qu’on connaît comme un joueur et un rebelle, s’est vu obligé de fléchir vers de telles extrémités…
            Or plus tard, alors que Nora retrouve la chaleur de son foyer, elle est prise par des envies subites d’enquêter pour retrouver les fragments de sa mémoire et en réalité j’ai trouvé assez irréaliste sa curiosité qui la pousse dans ses situations dangereuses alors qu’elle devrait être angoissée voire mortifiée. Bien sûr, je comprends que le rythme de l’histoire en aurait pris un coup mais cela fait parti des aléas du réel. Là, il n’y a pas un seul chapitre où Nora se voit résignée et abattue, donnant de quoi faire tiquer…
            En parallèle, la focalisation sur d’autres personnages ou l’absence, le retrait, de certains amènent du change à l’intrigue, comme si cette dernière se renouvelait et quittait la légèreté des précédents tomes pour quelque chose de plus mature et plus travaillée. Je regrette seulement que l’identité qui se cache derrière Jev soit jalonnée par de trop nombreux indices et révélée trop rapidement, cela m’a gâché le plaisir…
            La fin était plus que prévisible, il faut bien le dire. Si je ne m’attendais pas aux raisons qui ont poussé Nora à intervenir et à prendre sa part de responsabilité dans le conflit, je ne fus pas surprise de son état évolutif et de sa prise de position, même si cela la pousse dans une situation précaire… Néanmoins, j’ai trouvé que le déroulement des rebondissements évoluait un peu trop comme l’intrigue des fameux Twilight, et j’ai froncé les sourcils à deux ou trois reprises à cause de cela. Mais bon, comme toujours, les dernières lignes sont simplement une invitation à continuer le voyage…

Comme j’ai pu le glisser au-dessus, la position des personnages évoluent. L’amitié entre Nora et Vee, quoique toujours aussi tenace, est voilée par les mensonges et la retenue pour préserver l’autre de tout danger. Vee nous apparaît également comme une fille moins gamine et plus mature.
De plus, et contrairement au second tome, Vee est vraiment mise à l’écart au profit de personnages concernés par le conflit entre créatures fantastiques, si bien qu’on quitte progressivement les attaches à la normale pour se river sur l’univers plus légendaire. Le retour de Scott, à la fois apeuré et vaillant, contribue également à cette dernière idée. Je dois avouer que je suis satisfaite de ton sort à la fin du bouquin. En revanche, sa présence ancre un certain triangle « amoureux », entre attirance et jalousie, un peu dépassé dans le scénario, créant une sensation de déjà vu…
Quant à Nora, avec son envie de fouiner au lieu de se calmer, elle est devenue doublement agaçante, ce que je ne pensais pas possible ! Elle veut paraître mature et responsable, autonome, alors qu’elle a un comportement de jeune fille gâtée.
Enfin Patch paraît plus sombre, avec une montée en puissance de sa personnalité de déchu. Cela épaissit l’intrigue et assombrit cette dernière, la légèreté taquine du personnage s’effaçant au profit de sa volonté d’attaquer.

Le style est aussi lisse et fluide que dans les deux précédents tomes, c’est un réel plaisir que de se laisser porter dans cette aventure, qui grâce à cela se lit rapidement.

             En conclusion, on retrouve le plaisir de la plume, accentué par une intrigue qui s’assombrit. Le seul bémol repose sur Nora, qui n’a pas du tout un comportement adéquat et réaliste au vu des événements qu’elle a traversés. L’envie de connaître le fin mot de l’histoire est toujours présente, et j’enchaînerai rapidement avec l’ultime tome de la saga.




Les autres titres de la saga :
3. Silence
4. Finale
- saga terminée -

Aucun commentaire:

Publier un commentaire