29 sept. 2016

Beauregard, tome 2 - Le Tournoi des Ombres





           Georges Beauregard, l’ingénieur mage, est envoyé à New London en compagnie de Jeanne, son assistante, pour sécuriser la venue d’Obéron III et de l’impératrice Titania. Au terme d’une semaine de festivités, le tunnel sous le détroit sera inauguré.
Beauregard travaillera avec John Dee, le psychomancien de la reine Victoria. Alors que les souverains respectent le programme, le smog s’abat sur la ville. Trois entités insaisissables en profitent pour accomplir un carnage. Mais le véritable ennemi se cache derrière elles. Il s’apprête à frapper l’Empire. Il s’agit d’un enfant. Et il est en colère.






         Après l’excellent moment passé avec le premier tome, il me tardait de découvrir la suite des aventures de Jeanne et Beauregard. Je fus un peu plus mitigée pour ce tome-ci.

       On retrouve avec plaisir les mêmes personnages, Jeanne la mystérieuse, Beauregard le ténébreux, Albert l’excentrique (à mon sens), en bref des personnages hauts en couleur. A eux tous, ils forment une toile réaliste et homogène où chacun trouve sa place.
       A l’inverse, les personnages du coté maléfiques furent pour moi plus obscurs (ahah, quel jeu de mot !). Je les ai trouvés mitigés dans le sens pas assez diaboliques et méchants. Si cela nuance avec la High Fantasy aux méchants trop prévisibles et caricaturaux, je n’ai pas pour autant trouvé mon bonheur ici. D’un autre côté, j’écris cette chronique un mois après la lecture, autant vous dire que les idées ne sont plus fraîches.

       En ce qui concerne l’histoire en elle-même, j’ai adoré le décor. Le smog est tout bonnement parfait pour évoluer dans une telle enquête. A son propos, je trouve que cette dernière s’accélère trop rapidement dans l’œuvre, l’auteur ne prend pas assez le temps de poser l’ensemble, ce qui est un peu dommage.
       J’ai retenu peu d’autres détails, je suppose que le reste me convenait.
       Dernier point sur l’histoire de Jeanne, certains révélations sont tombées quant à ses origines, des révélations qui, bien qu’énormissimes, m’ont grandement ravie. Et puis ça me laisse curieuse de lire le troisième tome.

       Quant à la plume, elle est adaptée à un public de tout âge, nous entraînant sans mal dans des aventures palpitantes aux multiples rebondissements.
       Je fus par contre déçue de ne pas retrouver l’humour et toute la parataxe qui faisait du premier volume un tome original. Je pense que c’est cet écart qui a le plus conduit à me décevoir.

       En conclusion, si l’enquête tombe trop rapidement à mon goût, l’auteur met tout en œuvre pour que son lecteur passe un excellent moment, et c’est à peu près réussi. Les personnages sont toujours aussi attachants, la plume se lit toute seule. Le seul bémol reste à mon sens la mise à l’écart de l’humour, plus discret ici. Dommage, c’était le point fort du premier tome. Un peu plus mitigée donc, mais un bon tome quand même.


13/20





Les autres titres de la saga :
2. Le tournoi des ombres
3. La nuit des égrégores
- Saga terminée -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire