29 sept. 2016

Voyage de princesses





           Rose, une jolie princesse, a tout pour être heureuse mais elle ne parle pas beaucoup. Elle a au fond de son cœur une petite boule de tristesse qu'elle n'arrive pas à expliquer. Un jour, sa mère lui apprend que quand elle était bébé, sa sœur jumelle a disparu. La seule chose qu'il lui reste et qu'elle offre à Rose : un petit sac magique. Après cette révélation, Rose décide de retrouver sa sœur. Commence alors une traversée épique du sac, qui va voyager à travers le monde entier et faire la rencontre de plusieurs princesses, de la plus gentille à la plus orgueilleuse... jusqu'à atteindre enfin son but...






         Emballée par l'album sur le Souffleur de rêves, j'ai poursuivi ce petit voyage initiatique en décidant cet album pour petite fille. Je ne suis pourtant pas du tout portée sur les princesses (les dragons, c'est tellement mieux !) mais j'ai tout de même passé un bon moment ici.

Si l'histoire contient un fil rouge facilement repérable, elle nous présente des princesses de tout horizon et de toute origine. Si cette entrée dans la géographie socioculturelle m'a grandement plu, je fus néanmoins déçue que le créateur ne procède pas par sélection géographique, dans le sens où il alterne les rêves et envies d'une fille sur chaque continent au lieu de les présenter d'est en ouest, par exemple. Cela la rend géographie plus opaque pour l'enfant, même si une carte est la pour l'aider à situer.
Quant a la fin, elle est belle bien que prévisible.

Je ne m'arrêterai pas sur chaque princesse présentée, ce serait trop long. Néanmoins j'ai eu une préférence pour les Asiatiques, probablement pour leur exotisme.

Si la plume est des plus basiques, c'est surtout le dessin qui prodigue une grande force a l'ensemble. C'est d'ailleurs pour la couverture que je me suis sentie l'envie d'en apprendre plus sur ces fameuses princesses.

     En conclusion, cet album est parfait pour passer le temps en toute beauté. Cependant il ne me laissera pas non plus un souvenir impérissable.


14/20


2 commentaires: