24 janv. 2016

Le Puits des Mémoires, tome 1 - La Traque



Synopsis :

            Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.


Mon avis :

            Qu’on se le dise, les éditions Scrinéo représentent vraiment une maison que j’affectionne par-dessus tout, ayant pu découvrir par des partenariats trois de leurs œuvres qui m’ont conquise au plus haut point. Gabriel Katz est également un auteur que je souhaitais particulièrement découvrir en 2016, étant donné la réputation qu’il a acquis sur les sites littéraires et la blogosphère. Nous sommes janvier, le premier tome fut rapidement dévoré, et je gage que la saga sera terminée d’ici la fin de l’année !

            Dés les premières pages, cette saga se détache par l’originalité alléchante d’une intrigue prometteuse. L’attention du lecteur se focalise sur trois personnages qui vont rapidement devenir attachants. Quelle en est la raison ? La perte de leur mémoire. Tous trois se réveillent en effet sans plus aucun souvenir de leur passé, de ce qu’ils étaient avant, de la raison de leur voyage entrepris (puisqu’ils se réveillent dans les restes d’un chariot), ni même de leur nom. Bien décidés à découvrir qui ils sont, ils se plieront à la tâche d’une multitude de travaux différents pour remonter la piste de leur identité et comprendre pourquoi des hommes sans pitié cherchent à les capturer. Quels méfaits ont-ils pu commettre pour que les soldats de tout un royaume les traquent et une récompense de cent mille écus soit proposée sur leur tête ?
            Les informations seront distillées au compte goutte, de manière à ce que le suspens demeure une partie du livre. Et quel suspens ! Si je redoutais que les révélations et rebondissement ralentit le rythme effréné de l’intrigue pour le faire tomber dans une platitude, cela a permis au contraire de titiller mon plaisir à la lecture, amenant de nouvelles interrogations, de nouvelles énigmes, que l’on souhaite éclaircir au plus vite.
            Dans la même continuité, la fin est tout simplement celle qu’il fallait. Au lieu de finir sur un combat épique comme beaucoup d’auteurs le feraient sans hésiter, Gabriel Katz a choisi l’option d’une fin ouverte, où tout est encore possible sur la suite de cette aventure trépidante. La curiosité du lecteur est ainsi encore intacte et de mon côté je m’empresserai de me jeter sur le second tome si je n’avais pas des priorités livresques auparavant…

            Finalement sur l’intrigue, et par rapport à ce que l’on apprend par la suite sur le passé des personnages, je regrette un peu que l’intrigue ne nous ai pas fait atterrir quelques mois auparavant. Bien sûr, l’intérêt de l’intrigue se porte à découvrir le pourquoi du comment, le tout distillé parcimonieusement par le biais de révélations appréciées, mais cela aurait permis de faire ressortir le contraste dans l’évolution des diverses personnalités des protagonistes, et j’aurai aimé voir ces contre-pieds (en fait, je propose surtout une petite prélude, là XD).

            Comme je le disais, les personnages ne savent rien de leur origine aux premiers abords, si bien que l’on apprend peu de choses sur eux. Nils, Karib, Olen, que des noms inventés sur le pouce afin d’avoir une impression de normalité mensongère. Inconnus sans souvenir, incapables de déterminer s’ils étaient de simples connaissances, amis ou ennemis auparavant, ils vont s’allier pour retracer le parcours de leur vie et reconquérir leur identité.
            Karib se présente rapidement comme le meneur de la petite bande, même si les décisions seront prises selon les avis de chacun. Travailleur et déterminé, c’est probablement le plus couard de la bande, d’autant plus qu’il rejette toute notion de violence.
            Nils (mon préféré des trois) est le plus sarcastique de la bande (vous apprenez la raison qui fait que c’est mon préféré). Cela ne l’empêche pas d’avoir un caractère droit et jovial, loyal envers ses deux compères. Il se découvre rapidement une dextérité au lancer de couteaux, une activité à laquelle il prend plaisir à s’entraîner.
            Quant à Olen, il se découvre une facilité à aborder les gens, par sa jeunesse et sa bonhomie coutumière. Il possède également une capacité d’improvisation qui les sortira un bon nombre de fois de la nasse, et charmer les femmes se révélera une bonne compétence. Ce dernier personnage trempe légèrement dans le stéréotype du flagorneur, mais l’auteur maîtrise cette caractéristique de manière à ce qu’elle soit facilement acceptée par le lectorat.
            Les autres personnages se multiplient en grand nombre, afin de mieux nous ancrer dans l’univers de la Fantasy. Entre les soldats de divers milieux et grades, les mercenaires, les nobles et le bas peuple, tout est mis en œuvre pour prodiguer cette impression d’une échappée dans un autre univers. Et c’est réussi !

            La plume de l’auteur est légère, envoûtante, nous entraînant dans le livre sans que l’on se rende compte que l’on tourne les pages de manière si fréquente. L’humour se porte également comme un facteur important dans le plaisir procuré par cette découverte. Discret mais là, il prodigue un positivisme certain à l’ensemble, accentuant le plaisir de parcourir les pages avec ces trois fameux personnages.
            Le style est à la portée de tous, que ce soit des adolescents ou des adultes, car le roman conserve une âme d’enfant tout en abordant des sujets matures.

            En conclusion, c’est un régal que d’être entrée dans cet univers que présente le Puits des Mémoires. Le style est léger, doux, envoûtant, l’humour m’a facilement tiré quelques sourires amusés tout comme la cocasserie de certaines scènes. L’originalité de l’intrigue place la barre haute pour ce premier tome, et j’espère que le suivant saura être à la hauteur.





Les autres titres de la saga :
1. La Traque
2. Le Fils de la Lune
3. Les Terres de Cristal
- saga terminée -

2 commentaires:

  1. Cette trilogie fait partie des prochains livres de fantasy sur lesquels je veux me jeter en 2016 ! Rien que l'idée de départ me plaît, et les chroniques élogieuses que je lis ne font que me conforter dans l'idée que je dois la lire. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, oui, il faut lire cette saga en priorité ! C'est vraiment très original et les personnages sont très attachants, on est vraiment dedans du début jusqu'à la fin ! :)

      Supprimer