24 mars 2015

Leïlan, tome 1 - Les Yeux de Leïlan

Synopsis :

            Il est un royaume mystérieux que l'on nomme Leïlan, le pays des Illusions.
      Depuis qu'un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l'infâme duc Korta.
Une rencontre pourrait tout changer : celle d'un jeune messager, Axel, et d'une fascinante jeune fille aux yeux bleus. Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare et rend leur amour impossible.
Pourtant, autour d'eux, l'espoir renaît : un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l'identité cachée est jalousement défendue? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ?

Mon avis :

            C’est sur un coup de tête que l’intégrale de Leïlan a atterri dans ma pile à lire. En vente en intégrale chez France Loisirs, le prix modique et le résumé m’ont tous les deux interpellés et je suis revenue avec. Cela s’est passé il y a de cela deux ans ; depuis il prenait la poussière dans ma bibliothèque, jusqu’à ce qu’une lecture commune se mette en place, avec Yuya46 et Lianne. Motivation quand tu nous tiens !

            Je tiens à commencer en précisant que Leïlan n’est pas de la grande fantasy. C’est certes une histoire banale, très peu approfondie et complexifiée, mais cela reste agréable à lire et découvrir et cela promet une bonne mise en bouche pour les plus réfractaires à ce genre.

            Je fus avant tout surprise par la simplicité du style d’écriture. Magali Ségura possède une plume envoûtante et entraînante, ou poésie se mêle avec émotions et actions. Lorsque je prenais le livre, le temps n’avait plus vraiment de prise – j’ai conscience que cela sonne un peu fleur bleue mais c’est la stricte vérité – et je m’immisçais dans ce monde sans plus avoir conscience de ce qui m’entourait. Vous l’aurez ainsi compris, j’avais vraiment du mal à relâcher ce livre (et cela va être difficile d’attendre mes comparses pour la suite) !

            Si la plume est envoûtante, les personnages le sont tout autant. Qu’on se le dise, ils sont très stéréotypes et sans surprise. L’amour qui englobe certains tout comme la haine pure et dure du ou des méchants ne sont pas une grosse découverte, mais ils n’en restent pas moins sans saveur et leurs pensées et émotions sont tout de même approfondi.
            On découvre en premier lieu Axel, dont on détient très peu d’informations. Mais, en rapport avec le lieu sauvage dans lequel il évolue, on devine qu’il est courageux, volontaire, doué d’un caractère noble et déterminé.
            A son instar, nous suivons les exploits du Masque, personnage ambigu puisqu’il est le démon selon la royauté et le sauveur selon le peuple. Son identité ne sera pas tout de suite révélée mais cela ne sera pas une surprise pour les lecteurs les plus perspicaces.
            Se trouve également Korta, le duc sanguinaire qui cherche à asseoir sa puissance sur le roi dépressif de Leïlan, royaume où se déroule l’action. Le duc est prêt à tout et paraît vraiment trop méchant pour être crédible ([/!\ Spoiler] Il tue ses propres soldats pour être crédible auprès de son souverain, cela fait vraiment trop, même pour un « vilain pas beau »).
            Cependant, les diverses personnalités de ces personnages, qui se croisent tout au long de ce premier volume, permettent un équilibre entre le trop blanc et le trop noir. Ainsi cela ne gâche en rien le plaisir ressenti à la lecture.

            L’intrigue en elle-même, comme je l’ai dit plus haut, est très basique contrairement à d’autres œuvres de Fantasy. On se doute dés les premiers chapitres des tournures de l’intrigue mais la poésie du style encourage tout de même à lire jusqu’au bout ce doux tome.
           

            En conclusion, ce premier tome introductif appartient certes à de la fantasy basique, sans saveur si on la compare aux œuvres de Tolkien ou Martin (pour ne citer que les plus connus), mais qui perme d’appréhender un nouveau genre pour les non-adeptes jusqu’à présent. Les personnages sont certes stéréotypés, mais ils gardent une certaine fraîcheur et saveur dans leurs actes. Leïlan est une petite perle poétique, sans frôler le coup de cœur.




Les autres titres de la saga :
1. Les Yeux de Leïlan
- saga terminée -

2 commentaires:

  1. Une de mes premières lectures de fantasy, et clairement je ne m'y replongerai pas. La trilogie est sympa, et se complexifie un peu par la suite, mais ça reste quand même basique, trop basique pour me plaire désormais ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends vu tes autres lectures ;)

      Supprimer