9 août 2018

Le Château des Etoiles, tome 2 - 1869, la conquête de l'espace




          1869. Au nom de Sa Majesté, la conquête des étoiles commence…
Nos héros, qui ont échappé de justesse aux hommes de Bismarck en embarquant dans l'éthernef, voient le château s'éloigner sous leurs yeux au fil de leur montée dans le ciel. Les voici sur le point de prouver leur théorie, franchir le mur de l'éther et découvrir l'espace mystérieux et infini. Une avarie va faire de leur rêve le plus fou une réalité, les forçant à se poser sur la face cachée de la Lune. Si le père de Séraphin fera tout pour les ramener vivants sur Terre, le Roi semble caresser d'autres espoirs tandis que Séraphin, lui, veut en savoir plus sur la disparition de sa mère. La conquête de l'espace s'arrêtera-t-elle à ce premier vol ?
Mêlant aventure à la Jules Verne, romantisme et humour, ce livre s'adresse aux rêveurs de toutes les générations et démontre, s'il le fallait, qu'il n'y a pas d'âge pour le merveilleux.


Pourquoi ce livre ? L’univers, les personnages, les dessins perçus dans le tome 1 m’avaient profondément marquée. Alors que j’avais l’occasion d’emprunter le second tome (merci au père de mon copain), je n’ai pas résisté longtemps à le sortir de ma PAL. Déjà parce que je ne voulais pas le retenir trop longtemps, ensuite parce que j’avais absolument besoin de connaître la suite après la fin énormissime du premier volume.

Je ressors finalement déçue de 1869 : La conquête de l'espace...

Qu’on se le dise, j’ai aimé retrouver l’ambiance de l’éther et les dessins qui vont avec. Ce sont surtout les personnages et l’intrigue qui m’ont laissée sur ma faim…

L’intrigue manque d’aplomb. Après la tension crescendo, l’action ininterrompue et la fin en suspens du premier tome, j’avais l’espoir de trouver une intrigue aussi bonne voire meilleure. Un espoir gâché par une intrigue qui n’avance pas, qui pédale même dans le mou. Les personnages sont certes confrontés à une situation précaire où le danger rôde à chaque coin du ciel (ouais, le ciel a des coins avec moi), mais rien n’est fait pour qu’on ressente une réelle tension.

Les changements de comportement des personnages m’ont également agacé. J’adore le roi et son caractère, il a l’air gentil, loin des rois caricaturaux que l’on peut aisément croiser, où la tyrannie ou la folie se seraient emparées d’eux. Non, nous avons un roi sage, posé, en retrait même, qui n’est intéressé que par le secret de l’éther et rien d’autre. Et ce, même pas dans le but d’acquérir plus de puissance - enfin, je prends conscience que ses plans ne sont pas totalement définis jusqu’à maintenant. Dans ce volume, ce fameux roi se montre sous un nouveau jour et on commence à douter de lui. J’en ai grimacé à plusieurs reprises.
Idem pour Séraphin, il est tellement obnubilé par la volonté de retrouver l’amour maternel qu’il en oublie la famille qu’il lui reste. J’ai trouvé cela à la fois crédible et déplacé. Remarque, la dureté des réactions du père face au comportement de son fils m’a paru tout aussi déplacé…
En bref, je ne suis pas entièrement convaincue par les personnages dans ce tome…

Quant aux traits utilisés, autant j’avais apprécié dans le premier tome son effet épuré, ethéré, autant ici j’ai trouvé que certains crayonnés apportaient une sensation vaguement brouillonne assez désagréable. Quelques planches restent bien entendu magnifiques, nous coupant le souffle devant tant de beautés. Toutefois cela n’en concerne pas autant que dans le premier tome, et c’est surtout cela qui m’a déçue dans cette lecture.




     Un second tome qui est loin d’atteindre le niveau du premier, à mon goût. Les dessins paraissent bien plus brouillon, c’est là ma principale déconvenue. Par ailleurs, les personnages subissent trop de changements comportementaux en un nombre trop restreint de planches, quand l’intrigue subit les revers d’une lenteur qui donne l’impression qu’on pédale dans la semoule, après la tension du premier. Bref, une déconvenue que j’espère ne pas connaître dans le troisième opus...



11/20


Les autres titres de la saga :
2. 1869, la conquête de l'espace
3. Les chevaliers de Mars
- saga en cours -


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire