23 juin 2017

A comme Association, tome 6 - Ce qui dort dans la nuit



            Lorsque Jasper se décide enfin à revenir à l'Association, il trouve porte close. Entre de faux Agents qui traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro et de vrais vampires qui organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue, il n'a pas le temps de s'étonner. Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d'Ombe qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper mène l'enquête… Ignorant que Walter a disparu et que Mademoiselle Rose passe son temps à discuter avec un miroir, accroché dans sa cuisine ! Jasper sauve la vie de l'Agent stagiaire Nina et remonte avec elle la piste de l'étrange sorcier. Une piste semée de cadavres. Mais qui, du sorcier qui a pris Walter en chasse ou de la troublante Nina, risque le plus de causer sa perte ?


     Toujours dans le cadre d’une lecture commune, je poursuis ma redécouverte de cette saga jeunesse grandiose.
       Ma chronique va néanmoins être courte, déjà parce que je la tape alors qu’il est passé minuit, aussi parce que je veux éviter tout spoil et que bon, arrivée au sixième opus, trop en dire serait trop spoiler. C’est tout !

       Jasper (j’ai failli commencer en disant Guillemot…) poursuit sa quête de vengeance en solo. Certes, il a tué l’homme de main qui a fait disparaître Ombe, et pourtant le commanditaire de ce méfait court toujours les rues. Qui est-ce, quel est son rôle dans les problèmes que connaît l’Association ? Tout est encore flou et la tension croissante s’attarde volontiers pour nous laisser ce qui semble être un final époustouflant.
       Au travers de la mission qu’il s’est lui-même fixé, notre jeune ami va devoir suivre un étrange homme doué de pouvoirs spirituels surprenants mais non pas moins dangereux et sauver une jeune fille des griffes d’une bande de vampires qui la réservent pour leur buffet du soir.
       Comme toujours, l’action ne décroît pas, c’est même tout le contraire. La fin s’apaise néanmoins pour terminer le volume sur un rebondissement retentissant. Une horrible accusation et une disparition affligeante, l’auteur a su taper là où ça fait mal dans les toutes dernières pages, donnant une fois de plus l’envie de se jeter sur la suite.

       Jasper gagne en maturité mais aussi en mystère. Certains doutes viennent hanter le lecteur quant à lui. Pourquoi entend-il une voix spécifique à des moments fatidiques ? Pourquoi apparaît-il sur une vidéo compromettante ? Pourquoi survient-il des événements étranges et impressionnants quand il perd conscience ? Tant de questions et si peu de réponses, voilà bien des motivations pour poursuivre la lecture avec envie !

       Il n’est pas nécessaire que je revienne sur la plume, elle est toujours aussi drôle et entraînante. C’est toujours un plaisir de la retrouver et je vous avouerai avoir déjà hâte d’entamer le tome suivant !
   

       Encore un excellent tome, qui multiplie les interrogations et accroît l’intérêt de l’histoire. Il me tarde de connaître la suite et d’en savoir plus sur les secrets que renferment Jasper et ses relations.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire