19 mai 2015

Les Hauts de Hurle-Vent


Synopsis :

            Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.



Mon avis :

            Cela faisait énormément de temps que je repoussais cette lecture, par peur de n’être pas assez mature, peur d’être déçue ou que sais-je. Je me doutais que c’était le genre de romans où il faut bien s’accrocher pour rester concentrer.
            Mais finalement, je fus vraiment enchantée par cette lecture.

            Il faut néanmoins savoir que j’ai éprouvé énormément de difficultés à m’immiscer dans cette intrigue. Le début est assez étrange, on découvre les personnages après que les aventures en elles-mêmes se soient déroulés. On découvre ainsi des comportements que l’on ne peut comprendre et cela n’inspire pas vraiment à l’attachement.
            Cependant, dés que Nelly, la fidèle servante, commence à relater l’histoire de tous ces sombres personnages, à la demande du sire Lockwood, l’attention se voit redoubler et j’ai vraiment été intriguée par cette narration bien ficelée.
            L’histoire de ces deux familles étendue sur deux générations est vraiment intéressante à découvrir. Nelly nous rapporte des secrets de famille, le genre d’informations taboos que la bonne société ne révélerait pas. Mais ce récit ne laisse pas indifférent, suscitant forcément pitié, effroi ou surprise, alors que je m’attendais à quelque chose de froid, sans couleur. Une belle surprise donc, d’autant plus quand c’est sur ce point que résidait ma plus grande appréhension.

            Les personnages sont pour la plupart antipathiques. Je me vois mal les évoquer dans le détail mais chacun contribue à amplifier la noirceur de l’intrigue. Pourtant, ils ne sont ni trop noirs, ni trop blancs, l’auteure apporte une nuance à chacun d’entre eux, une évolution qui survient par un élément de l’intrigue, la nuance est donc apportée sans brutalité, tout en douceur.

            Le style est lourd, on identifie facilement le style de rédaction de l’époque. C’est un type d’écriture qui plaît ou qui ne plaît, cela dépend aussi des humeurs du lecteur, etc. Personnellement, j’adore ce style, un peu « english snob », un style élevé mais tellement représentant de la littérature anglaise… Bon, le tout est très mal dit, mais l’idée y est !

            Grâce à ce livre, on en vient aussi à s’interroger sur nous-mêmes, nos comportements vis-à-vis de ceux qui nous entourent et les conséquences qu’elles entraînent.
            Je pense surtout que c’est le genre d’œuvres où il ne faut pas se fier à la vie d’une autre personne. C’est un livre complet, avec une trame assez complexe, et il faut oser l’essayer soi-même pour s’en faire sa propre opinion.


            En conclusion, une lecture prenante qui ne lasse pas malgré son manque flagrant d’action. Les personnages ne sont pas forcément attachants, ils sont même peut-être tout le contraire, mais leur histoire est narrée de manière à ce qu’on prenne plaisir à les découvrir. Un excellent classique que je recommande à tous les amoureux de ce genre !


6 commentaires:

  1. Depuis quelques semaines, je développe un vif intérêt pour la littérature anglaise et ce roman-ci est un des prochains sur la liste! Ta chronique est encourageante, j'ai hâte de m'y mettre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que t'aimeras autant que moi ! =)

      Supprimer
  2. Après mes deux ans de pause lecture (honte sur moi) je me suis remise à lire, et j'ai commencé par ce livre qui me tentait beaucoup, et pourtant je ne suis pas fan de classiques. ça a été très dur au début de me remettre à lire, surtout quelque chose comme ça, mais comme tout, j'en suis ressortie très contente ! :) Je pense lire Jane Eyre un de ces jours d'ailleurs, qui est apparemment un peu dans le même style...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que reprendre la lecture par ce type de livres est difficile, mais tant mieux s'il t'a plu :) Je n'ai jamais lu Jane Eyre donc je ne peux pas t'éclairer, mais je pense que c'est dans le même style, oui :)
      Et il ne faut pas avoir honte de faire des pauses dans la lecture, cela arrive à tout le monde ;)

      Supprimer
  3. Un livre excellent, peut-être le plus sombre et le plus désespéré de la famille Brontë. Une très bonne lecture :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas comparer avec les autres oeuvres, mais il est est vrai que c'est une belle lecture qui ne laisse pas indifférent :)

      Supprimer