18 mars 2017

Les Outrepasseurs, tome 1 - Les Héritiers


   
Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…


      Emprunt lu dans le cadre du challenge ABC Imaginaire 2017, je me faisais une joie d’entamer cette saga mythique du Fantastique, une saga qui fait beaucoup parler d’elle depuis quelques années, et généralement en bien.
       Malheureusement, la purée n’a pas pris avec moi…

       Le prologue met pourtant tout en jeu pour entamer l’appétit. Un personnage dont on se demande s’il est gentil ou méchant, un meurtre comme châtiment et des créatures aquatiques mythiques, à la suite de quoi on s’interroge sur la manière par laquelle elles ont pu arriver dans un bassin tout en haut d’une tour.
       Dans la suite de l’intrigue, j’ai également apprécié l’alternance entre présent et passé et la façon que l’auteure a mise en place pour les retours dans la passé. Je trouvais que ça changeait des intrigues du genre, en installant en même temps un e aura intrigante qui force à lire jusqu’à la fin. De plus, moi qui adore la période médiévale, je fus enchantée par ce mélange. Néanmoins, je fus gênée par un récit sans autre surprise, par des personnages soient antipathiques, soient surfaits, souvent les deux.
       La fin ne me donne pas plus envie que cela de lire la suite, si bien qu’il est certain que je ne continuerai pas cette aventure. Trop de longueurs, pas d’actions, des personnages pas attachants, une froideur partout qui ne m’a pas enchanté.

       Peter m’a souvent donné envie de le baffer. D’abord il se pose trop de questions auxquelles il n’obtient aucune réponse, pourtant il finit par accepter sans aucune transition les imprévues au sujet de sa mère, son père, etc. Il se jette littéralement dans l’eau alors qu’il craint la mort, enfin il fait preuve d’un « courage » qui frise le ridicule par son absence de rationalité.
       Je ne parle pas de sa mère qui manque tellement d’affection, toute tournée vers son Seigneur, que j’ai également eu envie de la secouer. D’accord, elle croit servir une cause juste et est accaparée par ça, mais il paraît qu’en accouchant on développe un instinct maternel. Je le cherche encore pour elle.
       Et les petites guéguerres entre maisons m’ont également fatigué. J’étais contente d’avoir un mélange entre Roman de Renart et Blanche-neige, mais rien ne m’a finalement convaincu dans cette réécriture de contes…

       L’écriture m’a paru aussi froide que le reste. Ma déception fut sûrement liée aux autres critiques que j’ai pu voir passer où les gens disaient que c’était envoûtant, etc. Je n’ai pas du tout compris leur engouement.

       En conclusion, je ne retiendrai de ce livre que cette profonde déception. Je m’attendais à quelque chose de piquant, rythmé, dévoilant des surprises au fil de la lecture. Alors oui, j’ai particulièrement aimé cette alternance entre présent et passé, cette forme de mémoire collective qui rappellerait sans hésitation la conscience d’une meute de loups. Mon plaisir s’est toutefois arrêté à ce seul point, ce qui est bien maigre pour avoir l’entrain de lire la suite. Bref, une belle déception du début à la fin…



06/20



Les autres titres de la saga :
1. Les Héritiers
2. La Reine des Neiges
3. Le Libérateur
4. Ferenusia
- Saga en cours - 


2 commentaires:

  1. Ouie... :/

    J'avais entendu dire que le premier tome n'étais pas le meilleur mais bon parfois on est tellement déçu qu'on ne veux pas donner de chance à la suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé aucun plaisir dans celui-ci donc non, j'arrête carrément et tant pis pour mon principe du "j'évite au max les abandons" ^^

      Supprimer